Reed Hastings n’en est plus à une affirmation détonante. Ses sorties sont toujours spectaculaires et d’autant plus qu’elles s’appuient sur des réalités bien établies que d’autres acteurs du monde de l’audiovisuel souhaiteraient taire.

reed hastings happy o 2 Un catalogue de programme unique dans tous les pays du mondeSa dernière idée consiste à organiser la constitution d’un catalogue de programme unique dans tous les pays du monde où Netflix est présent. Cela permettrait de limiter les frustrations du public ainsi que sa volonté forcenée de contourner les règles (VPN, piratage, etc.). Les spectateurs ne devraient pas avoir à se préoccuper d’obscures négociations de droits qui les empêchent de regarder librement les programmes qu’ils souhaitent dans leur pays. Ces affaires regardent les financiers et les opérateurs qui ont découvert la poule aux œufs d’or en investissant dans le secteur audiovisuel (faibles investissements (sic), gros bénéfices). Ils tentent toujours de nous faire croire que les investissements sont élevés et la rentabilité faible mais il n’en est rien. Il suffit pour cela de regarder la faiblesse des prises de risque, que ce soit chez les producteurs français ou même à Hollywood.

Il y a de grandes chances que le voeux de Reed Hastings reste vain mais il serait effectivement intéressant que Netflix parvienne à unifier son offre et par là-même à supprimer des frontières commerciales inventées uniquement pour “gagner de l’argent”.

 

À lire sur Metronews :Netflix veut proposer un catalogue identique partout dans le monde

A propos de l'auteur

Éditeur

Fan de séries, j'ai créé Netflix News pour partager ma passion et diffuser les actualités de Netflix auprès des utilisateurs. Vous pouvez découvrir mes autres projets sur mon site perso.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des