Le 1er juillet prochain, Netflix ramènera à l’écran un classique de la télévision qui ne laissera certainement pas indifférents les amateurs de true crime et de faits surnaturels. En effet, la plateforme a décidé de redonner un second souffle à l’émission culte américaine Les enquêtes extraordinaires (ou en version originale The Unsolved mysteries). 

Lire également : “L’irréel : incroyables témoignages” hante déjà vos nuits sur Netflix

La série a été présentée entre 1987 et 2010. par Robert Stack. Par le biais de reconstitutions, elle tentait d’expliquer des crimes non résolus, des cas de personnes disparues, des théories du complot ou bien encore des phénomènes paranormaux inexpliqués comme par exemples des enlèvements par des extraterrestres.

En France, souvenez-vous, c’est Pierre Bellemare qui orchestrait l’émission grâce à son immense talent de conteur. Il prêtait ainsi sa voix au service de ces histoires étranges afin de ménager suspense et mystère.

C’est donc avec une joie non dissimulée que nous guetterons l’arrivée prochaine de ce reboot qui, en plus de réveiller les nostalgiques que nous sommes, aura la chance d’être supervisé par les producteurs de Stranger Things et par les créateurs de l’émission originale. Il intègrera des éléments emblématiques de la série originale avec une narration contemporaine immersive et axée sur  l’expérience de gens ordinaires qui ont pourtant soudain vécu l’impensable, du traumatisme de la disparition inexpliquée d’un être cher ou de sa mort horrible au choc d’une rencontre paranormale. Aux côtés des détectives et des journalistes, les familles présentent des indices, proposent des théories et identifient des suspects, en espérant qu’un spectateur détienne la clé qui résoudra enfin le mystère.

Les abonné.e.s Netflix pourront profiter des 6 premiers épisodes à partir du 1er juillet 2020. 

Cet article peut aussi vous intéresser : Netflix porte l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès aux yeux du monde dans un documentaire qui fait froid dans le dos

Netflix porte l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès aux yeux du monde dans un documentaire qui fait froid dans le dos