La série orchestrée par Harlan Coben et co-produite par une filiale du groupe Canal+ et Netflix est déjà en ligne depuis le 15 mai 2018. Seulement, voilà la diffusion en France devrait arriver un peu à rebours. Actuellement diffusée en France sur C8 (et ailleurs dans le monde sur Netflix), il faudra se montrer patient … espérons que ce soit l’affaire de quelques mois. En attendant, on vous en dit plus sur cette série grand public qui a déjà tout pour plaire. 

Dexter (Michael C. Hall) sous la plume d’un écrivain d’envergure internationale (Harlan Coben)

Il est plus vraisemblable que vous connaissiez l’acteur principal de Safe sous le nom de Dexter Morgan plutôt que sous sa véritable identité : Michael C. Hall. En effet, difficile d’oublier le visage de cet acteur qui a marqué une génération entière en officiant dans le rôle d’un tueur en série.

Dans Safe, il sera aussi question de meurtres mais Michael C. Hall campera un rôle différent : celui d’un chirurgien pédiatre dénommé Paul, veuf et père de Jenny et Carrie.

Une disparition d’enfant comme point de départ de l’intrigue

Tout juste veuf, Tom tente de maintenir une vie normale avec ses deux filles au sein d’une communauté privilégiée et protégée. Mais des secrets profondément enfouis vont venir bouleverser tout ce bel équilibre. Quand sa fille aînée disparaît, Tom réalise qu’il ne connaît pas réellement ceux qui l’entourent…(Source Wikipédia)

Un thriller truffé de mystères sur 8 épisodes

D’après le site Télé loisirs, la série serait “un mélange de Desperate Housewives et de Broadchurch “Au croisement entre thriller et drame familial, la série exploite la culture de la peur, de la dissimulation et de ses lotissements prétendument sécurisés. Avoir un cadavre dans le placard, voilà une définition qui s’approche le plus du thème de la série

safe netflix Safe, le nouveau thriller signé Harlan Coben pourrait bientôt débarquer en France

La maîtrise d’Harlan Coben

Si vous êtes déjà lecteur des romans d’Harlan Coben, alors vous ne serez pas surpris d’apprendre que l’auteur maitrise aussi bien à l’écran que sur le papier ces intrigues. Les pistes narratives se multiplient pour mieux alimenter le suspense final. 

>>> A lire également l’interview donné par Télérama :  Michael C. Hall : “Dans ‘Safe’, je joue un type banal, pour une fois…”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.