Sur Netflix, les histoires ne se ressemblent jamais mais, une chose est sûre, elles sont toutes plus folles les unes que les autres. Et ce ne sont pas les ajouts de ce mercredi 16 mars 2022 qui viendront nous démentir : entre Bad Vegan, une série documentaire qui s’attarde sur le drôle de sort de la célèbre restauratrice Sarma Melngailis et Trois tonne$ : braquage record au Brésil, qui retrace l’un des plus grands braquages de l’histoire du Brésil, les abonnés vont avoir l’embarras du choix. Dans cet article, nous avons choisi de vous éclairer sur ce dernier programme …

https://www.netflix.com/fr/title/81374470

Lire également : Bad Vegan, arnaque au menu, découvrez la folle et étrange histoire vraie de Sarma Melngailis sur Netflix

 

Un crime parfaitement planifié, un cambriolage spectaculaire digne des meilleures fictions

Disponible depuis le mercredi 16 mars 2022, “Trois tonne$: braquage record au Brésil” revient sur une histoire qui date d’un peu plus 15 ans. Une histoire réelle mais qui par son caractère invraisemblable est digne des meilleures fictions.


“Découvrez comment, en 2005, des voleurs ont creusé un tunnel jusqu’à la chambre forte d’une banque brésilienne pour dérober plus de 160 millions de réaux.”

Au cœur de ce documentaire réalisé par Daniel Billio, les abonnés Netflix plonge au cœur de l’un des plus grands braquages de l’histoire du Brésil. Ce vol historique s’est déroulé en août 2005 et n’est pas sans nous rappeler l’intrigue et les ruses employés par l’équipe de la Casa de Papel. En effet, des voleurs ont creusé un tunnel souterrain de près de 80 mètres pour pénétrer jusqu’à la chambre forte de la Banque centrale de Fortaleza, dans l’État du Ceará au Brésil et sont repartis avec plus de 160 millions de réaux soit l’équivalent 3,5 tonnes de liquidités !

La production examine en détails et sur trois épisodes grâce à des témoignages inédits le déroulé de ce vol historique, mais aussi l’enquête de 5 ans qui a suivie ainsi que les conséquences tragiques d’un crime en apparence parfait d’une valeur de plusieurs millions, qui s’est transformé en véritable malédiction au fil du temps, laissant dans son sillage toute une série d’extorsions, d’enlèvements et de meurtres. Au total, ce sont plus de 30 personnes ont été interviewées pour le documentaire , dont des policiers fédéraux, des journalistes, des chercheurs, des procureurs et des juges.