Le timing ne pouvait pas être meilleur : en cette période de grandes vacances et de températures caniculaires, Netflix a offert à ses jeunes abonnés une jolie surprise animée du nom de Kung-Panda : le chevalier dragon. Disponible depuis le jeudi 14 juillet 2022, cette série composée de 11 épisodes saura idéalement trouver une petite place dans l’agenda bien rempli des kids et constituera un moment aussi divertissant qu’apaisant. 

Lire également : Cet été, Netflix fait le plein de programmes jeunesse et occupent les enfants pendant les vacances

Classée en huitième position du classement des séries les plus regardées au catalogue, Kung-Panda : le chevalier dragon  prouve une fois de pus que l’intérêt des abonnés pour ce type de contenu est bien présent. Le géant américain a d’ailleurs bel et bien prévu de continuer d’investir dans la production de programmes à destination des jeunes et leur réserve aussi de belles surprises animées d’ici la fin de l’année 2022. 

De quoi ça parle ? 

Développée par Mitch Watson et Peter Hastings et produite par DreamWorks, Kung-Panda : le chevalier dragon est la troisième série télévisée de la franchise Kung Fu Panda.

L’intrigue reprend après les événements de Kung Fu Panda 3 où Po est accusé à tort d’avoir fait mauvais usage d’une arme magique.  Pour se disculper, il doit quitter sa maison et se lancer dans une quête de globe-trotter à travers la Chine en compagnie d’une ourse guerrière venue d’Angleterre, excessivement polie et déterminée.

 

 

Le synopsis décrit la série comme suit : 

“Quand un mystérieux duo de belettes jette son dévolu sur une collection de quatre armes redoutables, Po, accusé à tort, doit tout quitter et parcourir le monde, en quête de rédemption et de justice. Il fait alors équipe avec Fine Lame Vagabonde, une ourse venue d’Angleterre pour se venger d’un drame. Ensemble, ces deux guerriers mal assortis se lancent dans une aventure épique pour être les premiers à retrouver les armes magiques et sauver le monde de la destruction. Et il n’est pas exclu qu’ils tirent quelques enseignements de leur alliance…”