Comme vous avez le temps de profiter de séances cinéma prolongées en cette période un peu bizarre de confinement, Netflix a pensé à vous et vous pouvez vous divertir dès à présent en regardant les films et TV specials de cette série que l’on appelle en France Nicky Larson ou City Hunter dans les autres pays.


 

Pourquoi deux noms pour le même programme

Cette différence de dénomination date de l’arrivée de la série en France dans les années 80 où le diffuseur avait décidé, pour des raisons dont nous ignorons la cause, de prendre ses distances avec le manga City Hunter en nommant le dessin animé japonais et diffusé en France Nicky Larson, du nom de son héros. Ce choix original était classique à l’époque lors de l’import de programmes étrangers. Ils étaient régulièrement renommés pour être diffusés en France et comme les mangas n’étaient pas lu dans notre pays, personne n’avait remarqué le tour de passe-passe. Mais aujourd’hui, à l’heure de la mondialisation, on peut accéder à des informations qui nous permettent de connaître la culture japonaise sans avoir à quitter la France. C’est pourquoi les deux noms sont donc communément utilisés pour nommer la série : Nicky Larson pour ceux qui n’ont pas quitté l’enfance depuis qu’ils ont découvert la série et City Hunter pour les puristes !

 

La série manque encore à l’appel

Pour éviter de faire des déçus, nous précisions déjà dans le titre de notre article qu’il s’agissait bien de la mise en ligne des films car la série elle-même manque toujours à l’appel. Mais c’est déjà un premier pas qui pourrait annoncer la diffusion de la série, même si nous ne disposons encore d’aucune information à l’heure où nous écrivons ces lignes. Vous pourrez donc découvrir sur Netflix l’intégralité des films à l’exception du dernier qui fait pas partie de la liste ainsi que les TV specials qui nous pouvons aisément assimiler à des films.

 

Voici donc les films disponibles :

 

TV specials :

 

En VO ou en VF, à vous de choisir

Et Netflix a bien fait les choses, comme à son habitude, car vous pourrez choisir de regarder ces programmes en VO ou en VF selon votre niveau de purisme. Regarder la série en VO en affichant les sous-titres en français revêt un caractère particulièrement exotique car, à la différence d’autres mangas japonais, City Hunter ancre son histoire dans un environnement occidental avec des personnages au type européen. Il est donc cocasse de constater que la langue et le pays d’origine de la série sont respectivement le japonais et le japon alors que les personnages présentés sont assurément américains ou européens. Mais la dynamique fonctionne tant le personnage de Nicky Larson est charmeur !

 

À ne pas mettre devant tous les yeux, par exemple ceux de vos enfants

En France, on a toujours considéré City Hunter comme un dessin animé jeunesse car il a été, pendant longtemps, diffusé dans des programmes jeunesse dans lesquels il n’avait rien à faire. La violence et les allusions sexuelles perpétuelles qui collent à la peau du personnage principal et qui nous font tant rire n’ont rien à faire devant les yeux de vos enfants. D’une part ils ne comprendraient pas ce type d’humour clairement orienté vers un public adolescent et adulte (adulescent ?) mais certaines images de violence explicite en font un programme à déconseiller clairement aux plus jeunes.

Netflix a très intelligemment classé ces programmes dans la catégorie 13+ mais il ne faut pas que l’allure désinvolte du dessin animé ne vous trompe. Conclusion : pour les enfants,  on oublie City Hunter même si nos chaines nationales nous ont laissé regarder ces programmes pour adultes sans la moindre mauvaise conscience quand nous étions plus jeunes !

12301689674662836813 - Que vous l'appeliez Nicky Larson ou City Hunter, les films sont disponibles sur Netflix