Bienvenue dans le département des sciences comportementales du FBI à Quantico en Virginie. Vous êtes dans les années 70 et vous assistez aux prémices du profilage et à la naissance de l’étude des tueurs en séquences séries. Vous passez les portes de plusieurs pénitenciers pour aller à la rencontre de meurtriers multirécidivistes dans le but de comprendre leur mode opératoire. Edmund Kemper, Richard Speck, Jerry Brudos sont autant de portraits psychologiques qu’il vous seront donné d’approcher.

Vous êtes dans une série produite et réalisée par David Fincher et vos chances sont aussi minces d’en rester au premier épisode que de vous sortir des griffes d’un sociopathe. Explications…

 

Mindhunter impose, dès les premières minutes, une ambiance particulière que l’on doit sans nul doute à la patte du réalisateur de Seven, Gone Girl et de House of Card. Une atmosphère léchée, des acteurs qui crèvent l’écran, un vrai sens de la narration : pas étonnant que la série ait été recommandée par le grand manitou Stephen King.

Synopsis : Comment anticiper la folie quand on ignore comment fonctionnent les fous ? Deux agents du FBI imaginent une enquête aux méthodes révolutionnaires et se lancent dans une véritable odyssée pour obtenir des réponses.

Les deux agents Bill Tench et Holden Fort forment une équipe complémentaire entre le jeune loup plein d’entrain et le vétéran plus mesuré. Elle est complétée par la présence féminine de l’universitaire Wendy Carr (Anna Torv révélée dans la série Fringe). Ce que l’on aime, ce sont les aspérités psychologiques des personnages et leur caractère un peu bordeline. Une phrase résume à elle seule l’esprit iconoclaste d’Holden Fort : “Si on cherche des truffes, il faut aller dans la boue avec les cochons.” Mais gare à ne pas trop patauger car comme souvent dans les films de David Fincher, la frontière entre normalité et irrationalité est toujours ténue.

En bref, Mindhunter est une série brillante, et d’autant plus troublante qu’elle s’inspire de faits réels. Sans doute, un des plus beaux bijoux Netflix de l’année 2017.

Regarder Mindhunter sur Netflix

5ae5dceb318927d081734281cddb25b64925f1e4 1024x576 Mindhunter (Netflix) : entrez dans lesprit des plus grands serial killers (Critique, Saison 2, etc.)

©Netflix

Lire également : 5 films sur le banc des accusés à découvrir immédiatement sur Netflix

Enfin, si vous venez d’achever la saison 1 et que les personnages vous manquent déjà, sachez que la série a été adaptée du livre Mind Hunter: Inside The FBI’s Elite Serial Crime Unit écrit par John E. Douglas. A lire de toute urgence !

Pour ce qui est de la saison 2, l’information vient de tomber : elle sera disponible le 16 août sur Netflix ! C’est David Fincher en personne qui a lâché la nouvelle “J’imagine que j’ai le droit de le dire, donc ouais, ce sera le 16“. Il nous reste donc plus qu’un mois pour partir à la rencontre de nouveaux sociopathes, On sait d’ores et déjà que l’ombre de Charles Manson planera dans ce nouvel opus et qu’il sera interprété par  par l’acteur Damon Herriman.