Avis à tous les Otakus, Netflix vient de mettre en ligne un nouveau petit bijou de l’animation japonaise qui risque d’impacter considérablement votre vie sociale. Ce qui vous sauvera sans doute d’un binge watching dévastateur, c’est que les accords passés avec la télévision japonaises ont contraint Netflix à ne diffuser qu’un seul épisode par semaine. Sevrage forcé certes mais comme toute gourmandise, les 14 épisodes de cette série romantique méritent bien qu’on s’y attarde plus longuement. 

Synopsis

L’histoire tourne autour des « Auto Memory Dolls »: des poupées initialement créées par un scientifique pour aider sa femme aveugle à écrire ses romans, et plus tard louées à d’autres personnes qui avaient besoin de leurs services. Alors que la fonction initiale de ces automates est seulement de générer des voix vers du texte, un deuxième groupe de personnes a créé une entreprise qui louait de belles femmes talentueuses qui, tout en ayant la même fonction que les poupées originales, peuvent réaliser des tâches militaires. (Source Wikipédia)

Ce que l’on peut dire de cette série qui s’annonce de très grande qualité c’est qu’elle est une adaptation du light novel éponyme et que nombreux sont les fans qui s’impatientaient de sa sortie. Après la diffusion de ce premier épisode, les avis n’ont d’ailleurs pas tardé à être exprimés haut et fort , allant même jusqu’à qualifier l’anime de  “chef d’oeuvre”.

Une adaptation qui tient donc ses promesses. Espérons simplement que les prochains épisodes seront du même acabit. (La diffusion du prochain épisode est prévue pour le 18 janvier).

Regarder Violet Evergarden sur Netflix 

A propos de l'auteur

Éditeur

Fan de séries, j'ai créé Netflix News pour partager ma passion et diffuser les actualités de Netflix auprès des utilisateurs. Vous pouvez découvrir mes autres projets sur mon site perso.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des