Une arrivée attendue

Comme l’avait indiqué Stéphane Richard (PDG d’Orange), Netflix n’a pas été présent sur la Livebox dès le lancement de l’offre de VOD payante le 15 septembre. Les négociations avaient pourtant été lancées dès cet été pour que les 10 millions de clients d’Orange puissent accéder au plus vite à cette offre de VOD.

Voir les récentes interventions de Stéphane Richard sur les grands médias nationaux :

BFM TV, le Grand Journal du 9 septembre 2014

 


France INFO, le 2 octobre 2014

 

tv loading netflix 300x182 Netflix sera présent sur la Livebox dOrange début novembreDes programmes qui ne posent plus problème ?

Bien que cette évolution du positionnement des deux acteurs soit saluée par Stéphane Richard, il n’en a pas toujours été de même, espérant que OCS serait une offre capable de contrer l’arrivée de Netflix en France (lire ici, dans l’informaticien).

Certaines saisons de séries produites par Netflix posent d’ailleurs des problèmes en matière de droit car des exclusivités ont été négociées avec des chaines françaises avant que le projet d’arrivée de Netflix en France ne soit connu. Numerama présente une liste non exhaustive de ces « difficultés » à négocier les droits de diffusion : voir la liste.

Netflix est donc considéré à présent par les opérateurs comme une offre complémentaire incontournable, critère de choix lors d’une souscription d’offre haut débit triple play, comme a pu l’être le bridage de Youtube chez Free il y a quelques temps. Les 100 000 abonnés à la formule depuis le 15 septembre ont du aisément faire bouger les acteurs français de leur attentisme habituel.

 

La neutralité du net n’est jamais bien loin

Numerama nous indique aussi que Netflix devra payer pour les débits de données qui transitent vers les utilisateurs des offres d’Orange. Ces flux sont effectivement considérables et doivent être garantis technique pour une bonne continuité du service. A titre d’exemple, Netflix capte 34 % du traffic web aux USA contre seulement 13 % pour Youtube. Nous pouvons donc considérer que les réseaux nationaux sont matures pour un niveau de débit suffisant pour la diffusion massive de flux HD !

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.