Amateurs de True Crime, cette mini-série documentaire devrait vous fasciner. Réalisée par Erin Lee Carr (Pourquoi j’ai tué Maman, Dirty Money) Une dose de scandale revient sur une affaire, celle de Sonja Farak et Annie Dookhan arrêtées et condamnées pour avoir utilisé des drogues d’essai dans son laboratoire et falsifié des preuves.


En 2013, la police de l’État du Massachusetts arrête Sonja Farak, 35 ans, chimiste d’un laboratoire médico-légal, pour manipulation de preuves. Mais l’affaire ne s’arrête pas là. A mesure que l’enquête progresse, des détails laissent penser que la jeune femme consomme en fait les drogues qu’elle est chargée de tester. Quelqu’un le savait-il ? Et depuis quand ? L’ampleur de la dépendance de Sonja Farak et le nombre de personnes condamnées à la suite de ses tests de dépistage de drogue explosent alors au grand jour, malgré des efforts acharnés pour supprimer toutes les preuves de cette affaire insensée.

Lire également : Le pharmacien des dealers en blouse blanche dans une docu-série signée Netflix

Cette série construite en quatre parties recueillera le témoignage de Sonja Farak devant le grand jury et ceux de ses entretiens avec des avocats et des experts. Le documentariste  Erin Lee Carr donne également la parole à la famille de l’accusée, et explique en profondeur comment les actions d’une simple employée d’un laboratoire médico-légal ont pu avoir de terribles répercussions sur des dizaines de milliers de vies.  Une affaire scandaleuse qui, lorsqu’elle s’est révélée au grand jour, a tout de même abouti à l’annulation de milliers de condamnations pénales et au paiement de millions de dollars à l’État.

Comment affirmer que personne n’a été condamné à tort ?