Alors que BigBug, le dernier film de Jean-Pierre Jeunet et Inventing Anna, mini-série produite par Shonda Rhimes occupent actuellement tous les tabloïds, un nouveau K-drama tire son épingle du jeu en ce week-end chargé en nouveautés sur Netflix.

Lire également : L’amour en laisse, le prochain K-drama BDSM arrive en février sur Netflix

Intitulée “L’amour en laisse“, cette comédie romantique a de quoi intriguer en raison de sa thématique qui sort des sentiers battus, loin des romances traditionnelles sud-coréennes. A quelques jours de la Saint-Valentin, la plateforme de streaming a sans doute voulu ajouter un peu de piment aux longues soirées hivernales de ses abonnés. On vous en dit plus dans cet article.

S’aimer dans la douleur

Il a l’irrévérence de Bonding, le petit goût du risque de Cinquante nuances de Grey et la fraîcheur d’une comédie, la dernier film sud-coréen inspiré du webcomic “Moral Sense” publié en 2017 ose le plaisir et la douleur consensuel, sans jamais se prendre au sérieux… 


Ce film d’1h58 explore la question du dominant /dominé avec beaucoup de bienveillance et pose la question suivante : une relation parfaitement équilibrée peut-elle exister ? La balance penche toujours d’un côté. Jung Ji-woo (Seo hyun), une femme inconsciente du contrôle instinctif qu’elle exerce sur les autres, et Jung Ji-hoo (Lee Jun-young), un homme qui a une forte tendance à obéir, entament une véritable histoire au-delà de leurs jeux érotiques.

Réalisé par Park Hyun-jin (Lovers of 6 Years) , “L’amour en laisse” réunit au casting Lee Jun-young, chanteur du groupe UNB et Seo Ju-hyun, chanteuse du groupe Girls’ Generation. 

 

Qu’en ont pensé les internautes ? (Avis)

La Corée du sud a le vent en poupe, c’est indéniable. En occupant un nouveau credo, celui de l’érotisme tout en s’employant à garder le ton de la comédie, “L’amour en laisse” double la mise. Mais qu’en ont réellement pensé les internautes ? Nous avons cherché à le savoir en scrutant les premières impressions livrées sur Twitter. Verdict…