Le premier jour de chaque mois accueille toujours une multitude de programmes qui viennent enrichir considérablement l’offre de contenus Netflix. Le mois de mars ne fait pas exception et voit de nombreux films comme Quai d’Orsay, La surface de réparation ou bien encore L.O.L prendre leur quartier au sein du catalogue de la plateforme de streaming. Mais parmi toutes ses références, les abonnés chercheront sans doute à creuser l’énigme de la nouvelle série inédite intitulée “The Guardians of justice” et ça tombe bien, nous nous sommes aussi penchés sur ce programme à l’allure pour le moins  iconoclaste. 

Lire également : Faites vite ! Les séries Marvel (Daredevil, Jessica Jones, etc.) quitteront Netflix en février (Suppression 2022)

Une expérience audiovisuelle singulière

Disponible depuis le 1er mars 2022, The Guardians of Justice a sans doute déjà tapé dans l’oeil des fans de super-héros. Mais ne cherchez pas, aucun de ces personnages n’appartiennent à l’univers DC ni à  Marvel et son intrigue ne s’inspire d’aucun comics.

Cet original Netflix qui se rapproche plus d’un objet expérimental que d’un programme traditionnel est réalisé par Adi Shankar. Ce dernier est notamment connu pour avoir été le showrunner de Castlevania ou bien encore pour avoir produit le film The Grey.


La particularité de cette série réside, par ailleurs, dans son format qui sort des sentiers battus et qui alternent entre scènes en live action et dessins d’animations.  De l’animation papier à la pâte à modeler en passant par le pixel art, ce ne sont pas moins de 8 techniques d’animations qui se côtoient ;  le tout sonnant comme un vibrant hommage à la pop culture américaine des années 90…

Galacron gagne toujours

Quand ils ne peuvent plus compter sur leur chef, qui semblait pourtant invincible, des super-héros en crise sont confrontés au mal qui ronge le monde… et leurs vies. 

Le super-héros extraterrestre MARVELOUS MAN a maintenu la paix sur Terre pendant 40 ans. Mais lorsqu’un secret dévastateur et ses conséquences tragiques plongent le monde dans le chaos, c’est au lieutenant implacable et violent de Marvelous Man, Knight Hawk, et au bon samaritain The Spedd, d’arrêter la guerre nucléaire.  (Synopsis officiel)

Cette première saison est composée de 7 épisodes (assez courts puisqu’ils ne durent que 20 minutes chacun). Du côté de la distribution,  Sharni Vinson (Summer Bay et Sexy Dance 3) incarne The Speed tandis que Dallas Page campe le rôle de Knight Hawk.

Cet article pourrait aussi vous intéresser : The Guardians of Justice : la nouvelle série de super-héros Netflix déconcerte les internautes (Avis)

Reste à savoir si désormais ce programme inédit suffira à faire le deuil des séries Marvel qui viennent hélas de quitter la plateforme de streaming. Une chose est sûre, elle permettra de faire un peu patienter les fans de The Umbrella Academy qui trépigne à l’idée de pouvoir enfin se délecter de la saison 3 dont la date de diffusion peine à être