Dirty John est en ligne depuis le 14 janvier 2019 sur Netflix mais  depuis sa diffusion sur TF1, la série connait un regain d’intérêt ! Dans la même veine que que You qui explore le thème du harcèlement, cette mini série remet le couvert avec  Connie Britton (Debra) en proie à la perversion narcissique d’Eric Bana (John).  D’ailleurs, une fois les 8 épisodes de cette série visionnés, vous n’envisagerez peut-être plus les relations amoureuses de la même manière et un soupçon de méfiance vous envahira sûrement. Car, derrière les sourires les plus enjôleurs ou les promesses de jours heureux, peuvent se cacher de bien plus sombres desseins. En bref, vous l’aurez compris : Dirty John c’est l’anti com-rom par excellence. 

 Lire également : Qui est Elizabeth Lail, la “partenaire” de Penn Badgley dans la série YOU ? (Netflix)

Une histoire inspirée d’un fait divers 

dirty john podcast netflix 300x300 - Dirty John : quand le conte de fée vire au cauchemar [Avis]

La série s’inspire de faits réels qui ont été relatés dans un podcast du même nom par le journaliste Christopher Goffard. Elle suit le fil d’une rencontre en ligne qui évolue en relation amoureuse puis en véritable cauchemar, pour finir à la une des journaux.

Le début de l’histoire avait pourtant tout d’un conte de fée : Debra Newell, femme d’affaires fortunée, tombe éperdument amoureuse de John Meehan, un anesthésiste séduisant et attentionné. Aveuglé par cet amour, elle ne voit pourtant pas le vrai visage de cet escroc menteur compulsif et emménage rapidement avec celui qui traine, pourtant, derrière lui un très lourd passif. 

 

Pourquoi vous allez aimer Dirty John 

dirty john netflix eric bana - Dirty John : quand le conte de fée vire au cauchemar [Avis]

  • Les rôles secondaires sont particulièrement soignés : celui de Veronica Newell (Juno Temple) en l’occurence ne cesse d’évoluer et prend de l’épaisseur à mesure que la narration se construit. 
  • Les flashbacks permettent de dresser un portrait plus complet (et aussi plus sombre) de John et contribue à la montée en puissance du suspense. 
  • De nombreux récits dans le récit en font une série vraiment poignante et addictive.

Une série d’anthologie 

On sait depuis le début que Dirty John s’intègre dans une série d’anthologie basée sur des crimes réels. Une bonne nouvelle pour celles et ceux qui ont apprécié ce premier chapitre : Dirty John c’est aussi une deuxième histoire, radicalement différente mais qui témoigne une fois de plus des perversions dans le couple. Cette nouvelle saison complétement indépendante de la précédente est portée par le duo Christian Salter et Amanda Peet : elle suit le destin de Betty Broderick, épouse et mère parfaite du sud de la Californie, qui après des années de sacrifices, passent du part obscure de la force et devient meurtrière. A défaut de pouvoir la visionner sur TF1, vous pouvez la regarder dans son intégralité sur Netflix

Regarder Dirty John sur Netflix

12301689674662836813 - Dirty John : quand le conte de fée vire au cauchemar [Avis]