Après la diffusion de Gregory, Netflix remet le couvert du True Crime avec une nouvelle affaire tout aussi sordide et tragique : celle de Gabriel Fernandez. En ligne depuis le 26 février 2020 sur la plateforme, la mini série composée de 6 épisodes revient, en effet, sur le triste destin de Gabriel Fernandez, victime de mauvais traitements infligés par sa propre mère et son compagnon. Il décèdera à seulement 8 ans en mai 2013 des suites de tortures.  


La série relate les faits au travers d’entretiens avec des membres de la famille du petit garçon, des journalistes du Los Angeles Times mais également à partir des témoignages en salle d’audience. Par ailleurs, la question à laquelle le documentariste primé Brian Knappenberger tente de répondre demeure entière :  comment une situation aussi atroce a t-elle pu se produire ? Comment cela se fait-il que personne ne soit intervenu alors que le pire était à prévoir ?

Pour y répondre, il ouvre les coulisses du procès et instigue auprès des administrations qui n’ont pas réussi à protéger l’enfant, et ce, malgré des preuves d’abus et de nombreux signaux d’alerte. Bien évidemment, en mettant en lumière cette affaire, le réalisateur pointe du doigt un système défaillant qui laisse la porte ouverte à la maltraitance des enfants sans qu’elle ne soit détectée aux Etats-Unis. 

Concernant l’accueil critique, l’Affaire Gabriel Fernandez a reçu des critiques globalement positives. Sur Decider Joel Keller l’a qualifié de série “incontournable”. Du côté du public, la docu-série a suscité de nombreux réactions sur les réseaux sociaux : entre indignation et émotion. Ames sensibles s’abstenir…